Freelance : Etre payé pour son travail

Being paid for working

Lorsque l’on se lance dans la vie de freelance, on doit s’occuper de tout : trouver des clients, faire des propositions, envoyer des devis, des factures et bien sûr, être payé.

Tu as envoyé tes meilleures idées et ton futur client les adore ! Cool ! Le moment de se mettre d’accord sur le budget arrive et tu es effrayé. Est-ce que le client sera d’accord ou va-t-il partir en courant après réception du devis ? Pour beaucoup d’entre nous, parler d’argent est un cauchemar.

Une de mes amies m’a appelé l’autre jour pour discuter d’un client potentiel. Elle m’a expliqué que sa cliente trouvait son offre trop chère parce qu’une autre société lui proposait de travailler pour un tiers du prix. Comme tout le monde, elle doit payer son loyer et ses factures. Elle avait peur à l’idée de perdre ce contrat. Mais, est-ce que c’était réellement une bonne opportunité ? Est-ce que vous vous voyez lancer une campagne de Relations Presse annuelle pour 750 euros par mois ? Bien sûr que non ! Rédiger des communiqués de presse, appeler les journalistes, envoyer de produits, assurer le suivi, mettre en place des interviews. Elle ne pouvait pas accepter un tel accord. Parce que je tiens à elle, je lui ai donné quelques conseils. Passer du temps à travailler pour un client qui ne vous paie pas, c’est du temps perdu pour de réels projets. Si sa cliente n’est pas en mesure de payer un budget descend, elle ne doit pas accepter. Après y avoir repensé, elle a finalement réalisé, puis a expliqué à sa cliente pourquoi elle ne pouvait pas initier une collaboration avec un tel budget. La cliente a compris.

Parfois, nous avons tellement peur de dire non, que nous sommes prêts à accepter l’inacceptable. Bien sûr, nous avons des loyers et des factures à payer. Bien sûr, la vie d’indépendant est difficile, mais si l’on passe quatre à cinq fois plus de temps sur le projet que l’on ne devrait, est-ce vraiment raisonnable ? Derrière tout cela, il y a aussi la question de la confiance en soi, car il faut du courage pour dire « non », et heureusement les « non » peuvent mener à des « oui. »

Si vous êtes travailleur indépendant ou vous pensez mériter une augmentation de salaire, osez-vous demander?

————-

Freelancing: Being Paid for its work

When you start your journey into freelancing, you need to take care of everything: finding clients, making propositions, sending quotes and bills and, of course, get paid. Cool! You have sent your best ideas, and your future client loves it! The moment when you need to agree on the budget has come, and you’re completely frightened. Will the client agree or will he run after receiving your quote? For many of us discussing money looks like a nightmare.

One of my friends called me the other day to discuss a potential client. She mentioned that this client though her proposition was too expensive because someone else offered to work for one-third of the price. Like everybody else, she needs to pay her rent and bills, so she was scared to lose the opportunity. But, was it even a good chance? Would you run an annual Press Relations campaign for 750 euros a month? Of course, not! Drafting press releases, calling journalists, sending products, following up, setting up briefings. She could not accept such a deal. Because I like her, I shared some advice. She could not agree on this budget. Spending time with clients who do not pay you is time lost for real opportunities. If her client were not capable of paying a realistic budget for the work she needed to provide, she should let her go. After rethinking it, she finally agreed and explained to her client why she could not collaborate within the proposed budget. The client understood.

Sometimes, we are so scared to say no, that we could accept the unacceptable. Of course, we have rents and bills to pay. Of course, it can be difficult for a freelancer to find projects, but if you spend four times the time you should, is it worth it? They’re also a question of confidence because it requires courage to say « no », and happily those « no » can lead to « yes. »

If you’re a freelancer or expect a salary increase, do you dare to ask?

Gladys
Gladys

lover & lifestyle blogger when I have some time

Related Posts
blog_gladysdit_photo-jamie-street

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *